Corinne Machard : « Les open badges sont des outils au service de la reconnaissance des compétences »
 

Corinne Machard : « Les open badges sont des outils au service de la reconnaissance des compétences »

par Kogito. Le 06/07/21 16:21.
|
Formatrice au Greta Berry et animatrice des ELS de Châteauroux et Châtillon-sur-Indre, Corinne Machard partage son regard et son expérience sur les open badges.

Quel regard portez-vous sur les open badges ?
Je m’y intéresse depuis 2 ans. À l’époque j’avais participé à une demi-journée d’information du réseau des Greta avec l'intervention de Yannick Terrasson du Greta Val de Loire. Il avait mené une première expérience open badges dans le cadre d’un Visa + Parcours vers l’emploi. J’ai ensuite participé à trois journées de professionnalisation organisées cette année par l’équipe de professionnalisation Libres savoirs, dont celle du 11 juin (voir encadré). La table ronde du 18 février « Open badges : écosystème, valeurs et co-construction » m’a particulièrement intéressée. Le partage d’expérience des intervenants et les échanges m’ont permis d’aller au-delà de mon premier niveau d’information mais surtout de dépasser l’image de « gadget numérique » que j’avais des badges. J’ai compris qu’il s’agissait d’un véritable outil au service de la reconnaissance de compétences. Les badges sont aussi un vrai plus pour donner confiance aux apprenants et les aider à valoriser leurs expériences lors d’entretiens. Néanmoins il faut faire attention à ce que le public soit déjà sensibilisé et aider les apprenants à bien présenter leurs badges car les employeurs ne les connaissent pas encore assez.

Où en êtes-vous dans la démarche open badges ?
J’ai suivi les pas de Yannick Terrasson : en décembre 2020, nous avons délivré nos premiers badges à un groupe d’apprenants de Châteauroux en Visa + Parcours vers l’emploi. Depuis, trois autres groupes Visas + ont reçu des badges. Pour le moment, nous avons deux badges différents : « Travailler en équipe » et « Coopérer activement ». Ces badges valorisent des compétences transverses comme « savoir prendre des initiatives », « être curieux et créatif », « échanger dans le respect et l’écoute de l’autre », « respecter les consignes et les délais »… Au total, nous avons délivré des badges à 70 apprenants. Généralement, ces derniers ont deux réactions. Soit ils sont trop éloignés du numérique pour pleinement en profiter et dans ce cas ils apprécient néanmoins d’imprimer une version pdf du badge. Soit ils en comprennent l’intérêt et se sentent valorisés. Ils veulent alors faire vivre leur badge et s’en saisir pour mettre en valeur leur expérience à l’occasion d’entretiens de recrutement ou d’entrée en formation.

Que vous reste-t-il à faire ?
Désormais nous devons travailler sur l’endossement et la co-création d’un écosystème afin de donner plus de valeurs aux badges de notre territoire. Le préalable est de travailler en réseau. Dans cet objectif, j’ai déjà échangé avec des partenaires du réseau Libres savoirs. Assofac et l’Infrep sont intéressés pour créer des badges communs, partager l’endossement, et travailler avec les entreprises, notamment les chantiers d’insertion qui ont des besoins dans le repérage des compétences transverses. Nous programmons une réunion des ELS en octobre dédiée à la thématique des badges. Ce rendez-vous sera l’occasion de faire un partage d’expériences et de décider ensemble de nos modalités de travail. Les badges sont un moteur de partenariats entre organismes de formation. Les ELS ont toujours fonctionné autour de projets communs qui ont impulsé une dynamique de coopération. En parallèle, une autre dynamique de travail se crée au sein du réseau des Greta dans le cadre de Trans’Formation.

 

Atelier Open badges : « Co-création d’un écosystème de reconnaissance »
Le 11 juin 2021, l’équipe de professionnalisation Libres savoirs organisait le quatrième rendez-vous consacré à « l'intégration des open badges dans un dispositif de formation ». Le sujet des échanges portait sur la co-création d’un écosystème de reconnaissance : pourquoi un collectif ? Comment s’organiser ? Quels acteurs solliciter sur le territoire et ailleurs ? Quels écueils éviter ? L’après-midi, les participants ont travaillé à imaginer des badges pour des apprenants en formation savoirs de base : pour quel dispositif ? Quelle typologie de badges ? Quel territoire ? Quelles compétences badgées ?
Télécharger le support de l’atelier


Pour aller plus loin
Table ronde « open badges » : écosystème, valeurs et co-construction
Open badges : comment les intégrer dans un dispositif de formation ?
 

Libres savoirs : une politique de formation ambitieuse

Initié en 2004 par la Région Centre-Val de Loire, le dispositif Libres savoirs a pour objectif de donner à tous les citoyens de la région Centre-Val de Loire la possibilité d'acquérir un socle de connaissances fondamentales : les savoirs de base.

➔ En savoir plus