De-drop : 13 solutions pour prévenir le décrochage des apprenants
 

De-drop : 13 solutions pour prévenir le décrochage des apprenants

par Kogito. Le 06/07/21 16:13.
|
Projet Erasmus + porté par 4 partenaires européens, De-drop avait pour objectif d’identifier les causes d’abandon des stagiaires ainsi que les solutions pour les limiter.

Réduire le taux d’abandon des apprenants. Tel est l’ambition du projet Erasmus + De-drop*. Ce mardi 29 juin, le GIP FTVL-IP, partenaire français de De-drop, présentait les résultats du projet lors d’un séminaire de dissémination : une boite à outil de 13 solutions pour prévenir le décrochage. Une quarantaine de personnes, majoritairement des acteurs du Réseau Libres savoirs, ont participé au rendez-vous. « De-drop a réuni quatre partenaires européens : l’Institut Supérieur de Formation Continue d'Etterbeek (Belgique), le GIP FTVL-IP (France), l’Université des sciences de Budapest (Hongrie) et l’Université d’Aruba (Pays Bas). Pendant trois ans, nous nous sommes attachés à identifier les causes qui peuvent favoriser l'abandon des stagiaires ainsi que les solutions pour les limiter, raconte Aurélie Avezard, chargée de mission en ingénierie de formation et insertion professionnelle au GIP FTVL-IP. Notre objectif était de co-construire un portfolio d’outils et pratiques permettant de prévenir le décrochage, d’apporter un meilleur accompagnement aux apprenants et d’augmenter leur engagement et motivation. »

Aurélie Avezard et Nicolas Drzewiecki, référent Compétences clés au GIP, ont d’abord présenté la méthodologie de recherche utilisée par les partenaires : « La première phase a consisté à collecter des données. Pour cela nous sommes partis du terrain : chaque partenaire a organisé des groupes de discussion avec des apprenants et des formateurs sous forme de World café. » En France, le GIP FTVL-IP a organisé deux ateliers de ce type : d'abord auprès d'un public de jeunes inscrits au dispositif Assure ton année, puis d'un public d'adultes orientés par Pôle emploi dans une formation aux premiers gestes de l'industrie. « Nous leur avons par exemple demandé quelles étaient les difficultés rencontrées au cours de leurs précédentes expériences de formation, les éléments qui les démotivent dans l’organisme de formation ou les obstacles liés au système de la formation qui les découragent » détaille Aurélie Avezard.

Les données collectées aux quatre coins de l’Europe ont permis aux partenaires d’identifier, lors de la 2e phase du projet, quatre familles de causes du décrochage : les aspects sociaux (famille, équilibre, attitude, aptitude, caractéristiques individuelles) ; l’infrastructure (ambiance, bien-être, organisation de l'espace, disponibilité du personnel administratif, soutien financier) ; l’expérience d’apprentissage (flexibilité du parcours, méthodologie, impact du formateur, disponibilité) ; et le système éducatif (lien avec le monde du travail, applicabilité pratique, stage). Chaque partenaire a ensuite travaillé sur l’une des familles et réalisé un « arbre des causes », un outil qui permet de mettre en relation les causes et les effets d'une problématique.

Enfin, l’ensemble de ces outils et méthodes ont abouti à la réalisation d’un portfolio de 13 solutions présenté pour la première fois le 29 juin. « Nous avons par exemple identifié comme bonnes pratiques de mettre en place un système de tutorat pour guider les apprenants, de créer une bonne atmosphère avec des plantes vertes, de la décoration et une salle de repos, d’organiser des rencontres régulières en équipe pédagogique pour échanger sur les méthodes d’enseignement ou encore d’informer les apprenants sur leurs possibilités d’emploi pendant la formation. » Pour chaque solution identifiée, les partenaires détaillent les situations observées, formulent des recommandations et alertent sur les obstacles. « Ces solutions viennent du terrain, ce sont les apprenants qui les ont apportées » assure Aurélie Avezard.

* « DEveloping the motivation of adults at risk of DROP-out » (Drop-out : décrochage)

Pour aller plus loin
Le site internet de De-drop
Page Facebook de De-drop


Document final "Comment limiter le décrochage des adultes en formation ? PDF

Support de présentation du webinaire du 29 juin 2021 PDF

Libres savoirs : une politique de formation ambitieuse

Initié en 2004 par la Région Centre-Val de Loire, le dispositif Libres savoirs a pour objectif de donner à tous les citoyens de la région Centre-Val de Loire la possibilité d'acquérir un socle de connaissances fondamentales : les savoirs de base.

➔ En savoir plus