Plateforme de formation Libres savoirs : "Le LMS : un outil indispensable à notre travail"
 

Plateforme de formation Libres savoirs : "Le LMS : un outil indispensable à notre travail"

par Kogito. Le 04/03/20 18:03. Localisation : 18, 28, 36, 37, 41, 45.
|
Formatrices à l'AGAFOR (ELS de Montargis), Soukaïna Arguana et Karine Georget témoignent des apports et de leur utilisation de la plateforme pédagogique (LMS) Libres savoirs : autonomie des stagiaires, parcours modulables en fonction des besoins.

Comment utilisez-vous la plateforme pédagogique (LMS- Learning Management System) Libres savoirs ?
Soukaïna Arguana :
À l'AGAFOR, nous avons une cinquantaine de parcours pédagogiques sur le LMS Libres savoirs. Pour la majorité, ils ont été créés et scénarisés sur OPALE par notre responsable pédagogique, Emilie Marchenay, qui possède la compétence experte sur cette chaîne éditoriale. Nos parcours en sont à leur quatrième version depuis leur création il y a 8 ans. J'utilise la plateforme tous les jours, principalement pour les formations en bureautique. Pour ce domaine, nous avons un parcours divisé en trois grands modules : Word, Excel et Powerpoint. Ces modules sont par ailleurs eux-mêmes divisés en niveaux : débutant, intermédiaire, avancé et certification.

Karine Georget :
Nos parcours sur le LMS représentent toute la bibliothèque pédagogique d’AGAFOR. J'utilise pour ma part cet outil dans le cadre des Visas Pro numérique, Trois en un et Anglais Langue professionnelle. C'est un outil indispensable à notre travail. Une fonctionnalité que j'utilise beaucoup est le "Suivi et Échange". Il s'agit d'une sorte de forum qui permet aux formateurs et stagiaires de déposer une information. Cette fonctionnalité me permet d'ajouter des ressources comme un audio ou un article, un lien vers un site internet, des exercices...

Quels intérêts trouvez-vous à cet outil ?
S.A. :
La plateforme permet d'abord d'accompagner chaque stagiaire individuellement et de les impliquer dans leur formation. Elle offre également la possibilité de gérer la visibilité des ressources de chaque parcours. C'est intéressant pour adapter les parcours à la progression de chaque apprenant. Par ailleurs, avec le LMS nous pouvons voir la progression des stagiaires, les exercices qu'ils ont faits, leur temps de connexion, la totalité des heures effectuées sur la plateforme... Ce sont des données importantes pour le suivi des apprenants, notamment ceux en FOAD car tous nos parcours sont accessibles à distance. Tant que l’apprenant dispose d’un ordinateur et d’une connexion internet, il peut travailler où et quand il veut. C'est aussi un bon outil pour sensibiliser au numérique.

K.G. :
L'outil permet de mieux cadrer les apprenants et de structurer davantage leur apprentissage. C'est aussi une banque de ressources sur laquelle on peut s’appuyer et qui nous fait gagner du temps. La plateforme nous offre aussi, via le "Suivi et Échange" ou la messagerie, les moyens de répondre rapidement aux demandes et besoins des stagiaires. La liberté de se connecter quand les apprenants le veulent ou de pouvoir refaire les exercices les amène par ailleurs à acquérir plus d'autonomie.

Quelle nouvelle fonctionnalité aimeriez-vous voir apparaître ?
K.G. :
J'aimerais bien que les stagiaires puissent avoir accès au nombre d'heures passées à travailler sur la plateforme. C'est une demande qui revient souvent.

S.A. : Ça serait super de proposer aux stagiaires un espace de stockage pour leurs exercices. Nous n'aurions plus besoin de les conserver avec une clé USB par exemple.