Visa + Parcours vers l’emploi : quels enseignements des premières expérimentations ?
 

Visa + Parcours vers l’emploi : quels enseignements des premières expérimentations ?

par Kogito. Le 26/03/20 10:22. Localisation : 18, 28, 36, 37, 41, 45.
|
Le 19 mars, l'équipe Libres savoirs a organisé, en classe virtuelle, un retour d'expérience sur les premiers Visas + Parcours vers l’emploi. L'occasion de faire un bilan avant un déploiement régional de cette nouvelle formation.

Action lancée par la Région Centre-Val de Loire dans le cadre du Pacte régional d'investissement dans les compétences, le Visa + Parcours vers l'emploi a été expérimenté par 5 ELS* entre octobre 2019 et janvier 2020. Ce jeudi 19 mars, l'heure était au retour de ces expérimentations, en vue de l’accompagnement dans la mise en œuvre de la phase de consolidation, à l'occasion de l'atelier de professionnalisation "Retour d’expérience "Visa + Parcours vers l’emploi" 2019". Objectif du rendez-vous : identifier les conditions de réussite du Visa + afin de consolider cette nouvelle formation puis d'en faire une brique pérenne du Programme régional de formation (PRF) 2021. Initialement programmé en présentiel, ce temps d'échange s'est finalement déroulé sous la forme d'une classe virtuelle, conséquence du confinement mis en place le 16 mars. "Malgré ce contexte, le succès était au rendez-vous" se réjouit la Région. Une vingtaine de responsables d'organismes de formation, de responsables ou de coordinateurs pédagogiques du réseau Libres savoirs ont en effet participé à cette classe virtuelle organisée de 10h30 à 12h par l'équipe d'animation et de professionnalisation Libres savoirs. Animé par Anita Mezard et Auérlie, chargées respectivement de la coordination technico-pédagogique et de la professionnalisation des acteurs, l'atelier a d'abord été l'occasion pour la Région de faire un rappel sur le contexte et les enjeux autour du Visa + Parcours vers l'emploi : "Ce Visa s'inscrit dans l'axe 2 du Pacte ("Transformation des parcours et de l'appareil de formation"). L'objectif était de créer une offre de formation de moins de 300 heures, pertinente et adaptée à la situation des publics fragilisés pour les accompagner dans leur insertion vers l'emploi." Il a ensuite été rappelé que le Visa + s'articule autour de trois blocs : un projet collectif, un accompagnement individuel tout au long du parcours, et des modules de formation agiles et personnalisées.

Le projet collectif, clé de voûte du Visa +

Les échanges se sont poursuivis autour des grands enseignements des 5 expérimentations Visa +. Le premier d'entre eux : le projet collectif est l'élément central du Visa +. "Il permet de développer des compétences sociales et comportementales - les savoir-être - qui sont aujourd'hui très demandées par les entreprises. Le projet collectif doit être au cœur de vos Visas +" insiste la Région. Il a par ailleurs été souligné que le projet collectif doit être ancré dans le bassin de vie et être en lien avec les acteurs locaux : associations, services sociaux, entreprises, structures d'insertion par l'insertion économique... "Il faut que le projet collectif soit ancré sur le territoire et crée des opportunités pour les bénéficiaires." A noter : la Région laisse la liberté aux organismes de formation impliqués dans l'élaboration de parcours Visa + de faire intervenir des acteurs extérieurs comme des professionnels de la socio-linguistique ou du monde du théâtre.

"L'accompagnateur référent doit être un fil rouge de la formation"

Deuxième enseignement des expérimentations partagé lors de la classe virtuelle : l'accompagnement individuel doit être régulier. "Si les bénéficiaires sont éloignés de l'emploi, c'est qu'ils ont besoin d'un accompagnement pédagogique, social et professionnel". Il est également nécessaire que cet accompagnement soit réalisé par un référent unique pour "éviter les ruptures, garantir un suivi et favoriser la confiance des apprenants. L'accompagnateur référent doit être un fil rouge de la formation, sollicité par les stagiaires". La Région rappelle ainsi que "l'accompagnement fait partie du temps de formation". Pour favoriser et faciliter les suites de parcours, l'accompagnement post-formation est également fortement attendu au titre de ce dispositif par le Conseil régional.

Un dispositif souple

Enfin, l'une des dernières leçons tirées des 5 expérimentations est que les stagiaires apprécient de rester entre eux tout au long de la formation, même pendant les modules de formation agiles. "Le système d'îlots ou d'ateliers mis en place par les ELS expérimentateurs sont une organisation pédagogique adaptée" note la Région. Lors des échanges, il a également été indiqué que la mobilisation de Visas complémentaires était possible et parfois même nécessaire : "Le dispositif est souple, nous sommes dans de l'"ingénierie des contextes"" conclut le Conseil régional.

* Le Visa + Parcours vers l'emploi a été expérimenté par 5 ELS : l'INFREP (site du Blanc), le GRETA Berry (site de Vierzon), AGAFOR (site de Montargis), le GRETA Val de Loire (ELS d'Amboise, site de Château-Renault) et ACM Formation (site d'Orléans-la-Source). 75 apprenants éloignés de l'emploi ont bénéficié de cette nouvelle formation destinée à favoriser leur insertion professionnelle et à lever tous leurs freins, qu'ils soient liés aux savoirs de base (français, mathématiques, compétences numériques, savoir-être...) ou périphériques (mobilité, santé...).

 

Retrouvez le détail des expérimentations Visa + Parcours vers l'emploi menées par les 5 ELS
- ACM Formation
- AGAFOR
- GRETA Berry
- GRETA Val de Loire
- INFREP