S'organiser pendant le déconfinement : trois organismes de formation témoignent
 

S'organiser pendant le déconfinement : trois organismes de formation témoignent

par Kogito. Le 10/07/20 17:05. Localisation : 28, 18.
|
Depuis le 11 mai, les organismes de formation peuvent de nouveau accueillir en présentiel les apprenants. Quelles règles ont-ils mis en place ? Comment s'adaptent-ils aux nouvelles contraintes ? Partage de pratiques.

« Les parcours hybrides seront désormais systématiquement proposés »

Nelly Lombardo, assistante administrative et animatrice d'action de formation au SEIRF (28)
« Nous avons repris notre activité en présentiel dès le 18 mai. La réouverture était indispensable pour la reprise économique du SEIRF. Nous accueillons actuellement 34 apprenants en Visa Trois en un, divisés en trois groupes. Certains ont débuté leur Visa pendant le confinement mais la plupart attendaient l'ouverture en présentiel. Chaque groupe vient une demi-journée par semaine, à un maximum 12 dans les locaux. C'est le même nombre qu'avant le confinement mais, désormais, ils sont répartis sur deux salles. Dès la reprise nous avons présenté aux stagiaires les règles sanitaires : venir avec un masque, se nettoyer les mains à l'entrée, ne pas changer de table et venir avec leur propre matériel de travail. Ils ont par ailleurs tous leurs supports écrits déjà sur la table. De notre côté, nous mettons des masques à disposition et nous désinfectons les tables, chaises, portes, toilettes et outils informatiques après chaque groupe. Depuis la crise sanitaire nous encourageons les apprenants, s'ils sont volontaires et équipés en matériel, à travailler à distance sur le LMS Libres savoirs en plus des temps en présentiel. Ce type de parcours hybride est nouveau chez nous mais sera désormais systématiquement proposé. De plus, tous nos stagiaires sont désormais initiés au travail à distance et à l'utilisation du LMS. Il est intéressant de noter que la distanciation sociale n'est pas un obstacle à la communication, au contraire : je trouve qu'elle a favorisé l'entraide entre les apprenants. »

« Les prescriptions de Pôle emploi et de la Mission Locale ont repris »

Laetitia Muse, directrice et formatrice savoirs de base à A2 Formation (ELS de Bourges)
« Les formations en présentiel ont recommencé début juin chez nous. Au départ, nous souhaitions continuer en formation à distance mais la grande majorité de notre public demandait à revenir. Nous accueillons aujourd'hui une trentaine d'apprenants majoritairement en Visa Pro numérique. Par groupe de 6 maximum, ils viennent trois fois par semaine. Nous sommes ouverts tous les jours. Nous avons fait le choix de faire des sessions intensives de deux heures sans pause pour éviter que les personnes se croisent. Nous avons également une session Visa Pro numérique qui a débuté à Saint-Florent-sur-Cher où 5 personnes viennent le matin et 5 autres l'après-midi. De plus, les prescriptions de Pôle emploi et de la Mission Locale ont repris : une dizaine de personnes sont actuellement sur liste d'attente. Par ailleurs, quelques stagiaires poursuivent leur formation, débutée pendant le confinement, à distance. Nous restons disponibles tous les jours pour eux. Au niveau des règles sanitaires : les tables sont espacées de 2 mètres, chaque apprenant à une place attribuée, le hall d'entrée et les salles sont équipées de solution hydroalcoolique, le port du masque est obligatoire et nous désinfectons et aérons les locaux après chaque groupe. Le confinement a révélé que la formation en distanciel est devenue indispensable. Ce n'est pas toujours évident car nous avons bien souvent un public débutant, mais c'est à nous de tout mettre en œuvre pour faire apprécier ce mode d'organisation et de les rassurer quant à notre accompagnement. »

« Rassurer les stagiaires et les accueillir en toute sécurité »

Fawzi Kouache, chargé de mission au sein de l'association ANNA (ELS de Saint-Amand-Montrond)
« C'était important pour le BGE de reprendre l'activité en présentiel car c'est ce que préfère notre public. Les premiers stagiaires sont revenus chez nous dès la première semaine du déconfinement. Il s'agit d'apprenants en Visas Anglais, Trois en Un et Pro numérique. Pour respecter les règles sanitaires nous avons du gel hydroalcoolique à l'entrée du centre, nous désinfectons nos salles et outils tous les jours et le port du masque est obligatoire. Nous avons également installé des parois en plexiglas pour les entretiens individuels dans les petits bureaux. Les formateurs ont chacun 6 masques en tissu aux normes AFNOR et nous mettons à disposition des masques chirurgicaux pour les stagiaires. Avoir cet équipement permet de rassurer les stagiaires et de les accueillir en toute sécurité. Nous avons également pris la décision de ne plus proposer de café pendant les pauses. Pour respecter la distanciation sociale, nous avons deux fois moins de stagiaires qu'avant le confinement : les groupes sont de 5 personnes au lieu de 10. Pour les prochaines formations Visas, nous souhaitons mettre en place une nouvelle organisation. Les groupes seront divisés en deux et pendant que le premier sous-groupe sera en présentiel, le second suivra le même cours mais en classe virtuelle. Puis, il y aura une rotation. »

© Photo : A2Formation