Les Visas Libres savoirs  

Les Visas Libres savoirs

Le Visa + Parcours vers l'emploi expérimenté par le Greta Berry s'est articulée autour d’un projet collectif inspiré du modèle des entreprises pédagogiques et de parcours de formation individualisés.

Depuis le 16 mars nous faisons face à une situation exceptionnelle contraignant de nombreux organismes de formation à cesser temporairement leur activité. Certains maintiennent toutefois une activité pédagogique à distance. Témoignages.

À l’INFREP, l’expérimentation Visa + Parcours vers l'emploi s’est notamment articulée autour des freins à l'insertion et de la mobilité sociale et professionnelle des apprenants. 15 stagiaires ont suivi cette formation.

De novembre à janvier, AGAFOR (Espace Libres savoirs de Montargis) a expérimenté le Visa + Parcours vers l'emploi avec 14 bénéficiaires. Bilan et retour sur cette nouvelle formation.

Le 20 décembre, 10 travailleurs de l'ESAT APF Touraine de Notre-Dame-d'Oé (37) en formation Visa Trois en un ont visité l'Hôtel de Ville de Tours. Un moment fort qui ne figurait pourtant pas au programme…

À Château-Renault, le Greta Val de Loire (ELS d’Amboise) expérimente le nouveau Visa + Parcours vers l'emploi. 12 bénéficiaires suivent cette formation qui a débuté le 18 novembre.

Les 3 et 10 décembre, le Greta Berry (ELS itinérant du Cher nord et de Vierzon) a organisé deux cérémonies de remise de Visas. La première a eu lieu à Vierzon en présence d’Isabelle Gaudron.

Le 4 décembre, l'ELS de Saint-Amand-Montrond, la BGE Cher, organisait sa deuxième cérémonie de remise de Visas de l'année. À cette occasion, 15 apprenants ont reçu leur passeport Libres savoirs des mains d' Agnès Sinsoulier-Bigot.

Illustration du Visa + Parcours vers l'emplo à l'occasion des visites du haut-commissaire aux compétences et à l'inclusion par l'emploi et du président de la Région, François Bonneau, à ACM Formation, ELS d'Orléans-la-Source.

Lancé au mois de janvier, le Plan régional d’investissement dans les compétences (PIC) a pour objectif de transformer le système de formation professionnelle afin de former 72 000 jeunes et demandeurs d'emploi peu ou pas qualifiés d'ici 2022.