« J’ai découvert de nombreuses structures à La Source, certaines se situent à deux minutes de chez moi »
 

« J’ai découvert de nombreuses structures à La Source, certaines se situent à deux minutes de chez moi »

par Kogito. Le 04/03/21 11:56. Localisation : 45.
|
Yacine, Hapsatou et onze autres stagiaires ont participé au Visa + Parcours vers l’emploi organisé par ACM formation du 7 décembre 2020 au 23 février dernier. Elles dressent le bilan de leur formation.

« Depuis que j’ai arrêté de travailler, je ne voyais pas le bout du tunnel mais j’ai maintenant l’espoir d’entrer en formation et de retrouver un travail. Ça me fait vraiment plaisir », « Je suis satisfaite à 100% mais j’aurais aimé que la formation soit plus longue »… Yacine et Hapsatou reviennent sur le Visa + Parcours vers l’emploi auquel elles ont participé du 7 décembre 2020 au 23 févier dernier avec onze autres stagiaires. Au programme de cette formation organisée par ACM formation à Orléans : remise à niveau en français, mathématiques et bureautique, accompagnement individuel et projet collectif. « Le principal objectif est la levée des freins et la remobilisation vers l’emploi », explique Véronique Joffin, l’une des formatrices. « Nous collaborons également avec des intervenants extérieurs pour travailler les compétences sociales, la reprise de confiance en soi et la communication non verbale », poursuit Hélène Pertusa, responsable pédagogique à ACM formation. Deux ateliers ont ainsi été proposés aux apprenants : l’un avec une danseuse professionnelle pour travailler sur le lâcher prise et le langage corporel, l’autre avec une compagnie de théâtre pour simuler des entretiens d’embauche et améliorer le contact avec les entreprises. Pour Hapsatou, ces séances ont été bénéfiques : « Nous avons appris comment répondre aux questions pièges, le comportement à adopter face à l’employeur, quelle tenue vestimentaire porter… Désormais, face à un employeur, je saurai répondre à toutes les questions. Passer un entretien sera moins angoissant », assure-t-elle.

Yacine et Hapsatou ont décidé de suivre ce Visa pour développer leurs compétences et reprendre confiance en elles mais aussi conforter leur projet professionnel. Hapsatou, arrivée à Orléans en 2015, souhaite trouver un emploi en tant qu’hôtesse de caisse. Un métier qu’elle exerçait déjà en Mauritanie mais pour lequel elle n’a pas obtenu de poste en France. « J’ai été préparatrice de commandes. Je l’ai fait parce que j’avais besoin de travailler mais je voulais vraiment être hôtesse de caisse. Avec ce Visa +, j’ai constaté que j’étais faite pour ça », raconte la stagiaire de 39 ans. Elle a eu l'opportunité de réaliser un stage d’une semaine dans un supermarché. Une expérience qui lui a beaucoup plu : « Il s’est bien déroulé, je suis très contente. Dès le premier jour j’ai eu la responsabilité de faire la vente, de scanner les produits… » Yacine désirait elle aussi confirmer la voie vers laquelle elle se dirigeait. Ancienne aide-soignante aujourd'hui âgée de 55 ans, elle a dû se reconvertir suite à des problèmes de santé. Yacine a effectué un stage de trois semaines dans un cabinet dentaire en tant que secrétaire médico-sociale.

Le projet collectif leur a également beaucoup apporté. L’objectif était de créer des fiches décrivant les missions de plusieurs structures autour de différents thèmes tels que la garde d’enfants, la mobilité, l’insertion professionnelle, la résolution des problématiques sociales… Ces thématiques représentent des freins à la recherche d’emploi. « Nous avons cherché les coordonnées des structures existantes, avons pris des rendez-vous et leur avons posé des questions sur leurs activités. Nous expliquions ensuite ce que nous avions appris aux stagiaires qui n’étaient pas présents », indique Hapsatou. Ils sont ainsi allés chercher des informations dans des crèches, au Greta, à la maison de l’emploi, au réseau des transports de l’agglomération orléanaise (TAO), à l’association Pleyades… Les six fiches réalisées ont ensuite été affichées à ACM. « Ce projet m’a apporté beaucoup de contacts et m'a appris à mieux m’exprimer au téléphone. Avant, je ne savais pas comment me présenter, quel ton prendre… J’ai aussi découvert de nombreuses structures à La Source. Certaines se situent à deux minutes de chez moi et je ne savais même pas qu’elles existaient. » Yacine a quant à elle apprécié la dynamique de groupe : « Nous sommes tous très différents mais nous nous entendons bien depuis le début. Nous avons tout fait de manière collective, il y avait une belle cohésion. »

Confiance en soi retrouvée et nouvelles compétences acquises

Les deux femmes dresse un bilan positif de leur formation. « J’étais découragée, je croyais que je n’allais plus trouver de travail mais depuis que je suis entrée à ACM je commence à reprendre confiance en moi. Je sais comment me comporter devant un recruteur et j’ai mis mon CV à jour. » L’ancienne aide-soignante a progressé en mathématiques et en informatique : « J’ai appris à envoyer des mails, la formatrice m’a montré comment faire un tableau sur Excel et comment créer une base de données pour pouvoir planifier des rendez-vous. » Yacine s’est également améliorée sur Word, notamment pour le traitement de texte. « J’ai avancé en français et en mathématiques et j’ai de nouvelles compétences avec l’outil informatique, comme la recherche d’images, la mise en page… Le Visa a été très bénéfique », assure, de son côté, Hapsatou.

Cette dernière souhaite se lancer dans une élaboration de projet professionnel (EPP) et élargir ses compétences en tant qu’hôtesse de caisse. Elle a également un projet autour de la cuisine mauritanienne sur lequel elle travaille avec BGE, une structure d'accompagnement à la création d'entreprise. Yacine, elle, aimerait poursuivre avec une formation qualifiante de secrétaire médico-sociale avec le Greta ou l’AFEC.