Le Corps Européen de Solidarité (CES) : un dispositif pour la mobilité des jeunes en Europe
 

Le Corps européen de solidarité (CES) : un dispositif pour la mobilité des jeunes en Europe

par GIP Alfa Centre-Val de Loire (PaD). Le 13/08/19 11:43.
|
Le Corps Européen de Solidarité (CES) permet aux 18-30 ans d'effectuer une mission de volontariat, un stage ou une activité professionnelle dans toute l'Europe pour une période de 2 à 12 mois.

Du Service volontaire européen (SVE) au Corps européen de solidarité (CES)

Ce dispositif mis en place par la Commission européenne remplace le Service volontaire européen (SVE) dont il reprend toutes les caractéristiques, mais ajoute d’autres possibilités pour les jeunes : il est désormais possible de trouver un emploi ou un stage dans le cadre du CES.

Descriptif et objectifs du Corps Européen de Solidarité

Le Corps européen de solidarité offre l’opportunité aux jeunes de vivre une expérience de mobilité et d’engagement de plusieurs mois dans un autre pays.  La grande majorité des projets se déroule en Europe. Concrètement, les candidats réalisent des missions solidaires d'intérêt général au profit des communautés locales dans divers domaines (inclusion, animation socio-culturelle, environnement, aide à la personne, sport, etc.) au sein d'une structure à but non lucratif (associations, collectivités, etc.). A la fin de la mission, un certificat de participation et un Youthpass peuvent être remis pour identifier et valoriser les compétences acquises pendant le projet. Le Corps européen de solidarité créé en octobre 2018 s'appuie sur vingt ans d'expérience et de succès du Service volontaire européen (SVE) et des programmes européens Jeunesse.

2 volets complémentaires

Le corps européen de solidarité comprend deux volets complémentaires : les activités de volontariat et les activités professionnelles.

 Le volet «Volontariat» donne aux jeunes la possibilité d’effectuer, dans un autre pays, un service volontaire à plein temps d’une durée comprise entre deux et douze mois. Il s’appuie sur le service volontaire européen, qui fait partie du programme Erasmus+, et sur d’autres programmes de financement de l’UE.
Les volontaires ne seront pas rémunérés mais, en fonction du programme de l’Union Européenne qui finance leur activité, ils recevront une aide: en général, leurs frais de déplacement, de logement, de subsistance et d’assurance médicale seront pris en charge et ils recevront de l’argent de poche pour leurs dépenses quotidiennes.

Le volet «Activité professionnelle» permet à des jeunes de trouver un emploi, un apprentissage ou un stage dans un large éventail de secteurs menant des activités solidaires et qui ont besoin de jeunes très motivés et désireux de s’engager. Il sera mis en place progressivement au moyen de partenariats avec des ONG, des organisations commerciales et des organismes publics actifs dans ces domaines.
Les jeunes recrutés pour un poste dans le cadre du volet «Activité professionnelle» ont un contrat de travail et sont rémunérés pour leur activité, conformément à la législation nationale sur le salaire et aux conventions collectives en vigueur. Leur salaire devrait normalement couvrir leurs dépenses quotidiennes et leurs frais de logement. Les jeunes sont soumis au droit du travail du pays dans lequel ils exercent leur activité.

Les jeunes engagés comme apprentis ou stagiaires auront également un contrat de travail et recevront normalement des indemnités journalières.

Les compétences et l’expérience requises étant différentes selon les projets, les organisations pourront recruter des participants comme volontaires, travailleurs, apprentis ou stagiaires.

L'accompagnement de l'Union Européenne

Le candidat bénéficie d'un accompagnement avant, pendant et après la mission : Aide dans l'élaboration du projet et dans la recherche d'une structure d'accueil labellisée. Tutorat, soutien linguistique, séminaires de formation sont prévus à différentes étapes du projet.

La marche à suivre pour postuler

Pour participer au programme, il faut d'abord s'enregistrer sur le portail du Corps européen de solidarité.
Il est possible de s’inscrire à partir de 17 ans, mais il faut avoir plus de 18 ans et moins de 31 ans au démarrage du projet.

Vous pouvez contacter une organisation d'envoi. Il s’agit d’une structure labellisée par l’Agence française qui aide les jeunes à trouver et bâtir le projet de volontariat. La liste des contacts est disponible sur la cartographie interactive en ligne sur le site de l'Agence française.
 

Les organismes (tous agréés par le programme) publient des offres sur le portail auxquelles vous pouvez postuler. Ils peuvent également vous contacter directement après avoir consulté votre profil.

Il n‘y a pas de prérequis de diplôme pour participer aux différentes activités mais les organismes peuvent être plus intéressés par certains profils (compétences, expériences, etc.) dans le volet stage et emploi. Pour faciliter leur intégration dans le projet, les participants bénéficieront d’un soutien linguistique et d’un accompagnement en ligne.

Ce sont les organismes de soutien ou d’accueil qui font les démarches pour financer votre accueil. Si le dossier est accepté, le jeune part généralement dans les 3 mois (après la date de dépôt).
Important : Six mois sont souvent nécessaires avant le départ effectif. Il est fortement conseillé de s’y prendre assez tôt !

N’hésitez pas à vous rendre au CRIJ, dans un BIJ ou un PIJ, c’est gratuit, ouvert à tous, anonyme et sans rendez-vous ! Vous y trouverez de nombreuses ressources et pourrez rencontrer un informateur jeunesse pour vous aider dans vos recherches.

 

Un 3ème volet relatif aux projets de solidarité vise la communauté locale

Le Corps européen de solidarité apporte également un soutien aux jeunes qui veulent initier des actions d'entraide et apporter des changements positifs dans leur communauté locale en mettant en place leur propre projet de solidarité : Il concerne un groupe de minimum 5 jeunes âgés entre 18 et 30 ans résidant dans l'un des pays participant au programme, pour une durée de 2 à 12 mois.

Des aides financières et un soutien de l'Union Européenne sont possibles. Pour solliciter une aide financière, les jeunes doivent déposer un dossier de demande de subvention auprès de l’agence nationale, selon le calendrier des dates limites de candidature (3 par an). Un organisme public ou privé association peut également faire la démarche au nom du groupe de jeunes. Les démarches sont détaillées sur cette page.

 

Pour en savoir plus :

S'informer dans une structure du réseau Information Jeunesse (Crij, Bij, Pij) en Centre-Val de Loire
Coordonnées en région Centre-Val de Loire

 

Portail Français du Corps Européen de Solidarité
www.corpseuropeensolidarite.fr

 

Pages dédiées sur le site Jeunes.gouv.fr
decouvrirlemonde.jeunes.gouv.fr/propositions/volontariat-corps-europeen-de-solidarite?r=1045

www.jeunes.gouv.fr/interministeriel/mobilite-internationale/sejours/article/le-corps-europeen-de-solidarite

 

Fiche descriptive sur le site Pôle emploi
www.pole-emploi.fr/informations/corps-europeen-de-solidarite-travailler-en-europe-et-etre-utile-@/article.jspz?id=576142

 

Fiche sur Service-public.fr
www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F119

 

Article sur le site du Crij-Centre-Val de loire
crijinfo.fr/lancez-vous-vers-leurope-avec-le-corps-europeen-de-solidarite

 

Rubrique Europe et étranger du site Etoile
 

Articles à lire

Pass création un dispositif de la Région Centre-Val de Loire pour aider les créateurs et repreneurs d'entreprise.

Un accompagnement à la création ou reprise d'entreprise pendant 3 ans et un prêt à taux zéro.

Du 17 au 21 juin a lieu la première semaine dédiée à l’alternance en région Centre-Val de Loire organisée par Pôle emploi.

1 438 postes de sous-officier sont ouverts pour 2019. Pour postuler il est demandé un niveau de bac à bac +2, puis une formation est effectuée à l’Ecole Nationale des Sous-Officiers d’Active...

Numéro unique information droit du travail

Les services de renseignement départementaux en droit du travail de la Direccte Centre-Val de Loire sont désormais accessibles par un numéro de téléphone unique, le 08 06 000 126 (coût d’un appel local), à compter du 2 avril 2019.

Une journée pour une formation

Rendez-vous dans votre agence Pôle emploi pour découvrir plus de 14 500 formations qui se dérouleront entre mai et septembre 2019.