Démission – reconversion : de nouveaux droits pour les salariés qui souhaitent se reconvertir
 

Démission - reconversion : de nouveaux droits pour les salariés qui souhaitent se reconvertir

par GIP Alfa Centre-Val de Loire (MC). Le 07/02/20 15:22.
|
Créée par la loi du 5 septembre 2018, entrée en vigueur le 1er novembre 2019, cette mesure permet aux salariés qui démissionnent pour réaliser un projet de reconversion professionnelle de percevoir des allocations chômage.

Des conditions strictes

La mise en œuvre de ce dispositif est soumise à des conditions strictes :

 

  • Le salarié doit être en CDI dans le secteur privé et justifier de 5 années d’activité salariée continue.
  • Le projet de reconversion doit présenter un caractère réel et sérieux, nécessitant soit le suivi d’une formation, soit un projet de création ou de reprise d’entreprise.

 

Les étapes à respecter avant de démissionner 

Avant de quitter son emploi, le salarié doit impérativement effectuer plusieurs démarches :

 

  • Il doit rencontrer un conseiller en évolution professionnelle pour finaliser le projet. Le conseil en évolution professionnelle est gratuit et permet d’étudier l’ensemble des solutions pour mener à bien le projet, sans systématiquement avoir à démissionner.
  • Le projet doit être soumis pour validation auprès de l’Association de transition professionnelle régionale qui se prononce sur son caractère réel et sérieux. Si celui-ci est validé, la personne dispose ensuite d’un délai de 6 mois pour s’inscrire comme demandeur d’emploi auprès de Pôle emploi.
  • Une fois la démission effective, Pôle emploi étudie et valide la demande d’allocation.

La personne peut alors bénéficier de l’allocation d’aide au retour à l’emploi dans les mêmes conditions que les autres demandeurs d’emploi, que ce soit pendant et après la période de mise en œuvre du projet. Pôle emploi examinera la situation de la personne dans les 6 mois suivant l’ouverture de droit à l’assurance chômage.

 

Pour en savoir plus :
 

demission-reconversion.gouv.fr
 

Conseil en Evolution Professionnelle (CEP) en Centre-Val de Loire
 

Association de transition professionnelle
 

Articles à lire

Du 16 au 20 mai, Pôle emploi et ses partenaires lancent la première édition de la Semaine nationale de l’alternance afin de mettre en avant les opportunités liées à cette modalité de formation.

Le Conseil régional du Centre-Val de Loire mobilise l’ensemble de ses services pour les populations déplacées d’Ukraine : Formation, transport, accueil et aide aux lycéens et étudiants, logement, documents pour les démarches...

La Région Centre-Val de Loire équipe les stagiaires de la formation professionnelle en formation à distance d’un ordinateur clefs en mains et d’un modem de connexion (25 gigas). L’équipement est reçu sur le lieu de formation.

visuel besoin de main d'oeuvre 2022 de pôle emploi

En région Centre-Val de Loire en 2022, les intentions d’embauche atteignent 93 076, soit une hausse de 10 860 projets par rapport à l’année 2021 et sont même à un niveau supérieur à celui de 2019 (+ 17,4 %).

Dans le cadre du Plan d’Investissement dans les Compétences, le Conseil régional et l’État souhaitent identifier les besoins en formation des habitants de la région Centre-Val de Loire.