Devenir auxiliaire de puériculture
 

Devenir auxiliaire de puériculture

par Kogito pour le GIP Alfa Centre. Le 06/06/14 09:01. Localisation : 37,45,18.
|
Accompagner l’enfant de 0 à 15 ans
C’est un métier aux facettes souvent mal connues. On oublie souvent que l’auxiliaire de puériculture ne travaille pas qu’en crèche ou en maternité. Il est aussi formé pour s’occuper d’enfants de tous âges, bien portants ou malades.

Veiller au bien-être et au développement de l'enfant

Voilà 35 ans que Marie-Agnès intervient auprès d'enfants dans différents services du Centre Hospitalier Régional d'Orléans. Elle est auxiliaire de puériculture, un métier qu'elle pratique avec passion, même s'il peut être éprouvant. "Pour moi, l'essentiel est d'avoir l'envie et le sentiment d'apporter quelque chose à l'enfant : le soulager, lui permettre de mieux vivre les soins, lui apporter du confort, l'aider à se développer. En crèche, nous l'accompagnons dans l'apprentissage de l'autonomie, souvent en collaboration avec des titulaires du CAP Petite Enfance." Aujourd'hui, Marie-Agnès "tourne" en horaires du matin ou de l'après-midi en pédiatrie médicale et au sein de l'hôpital de jour. Elle s'occupe aussi bien de bébés que d'enfants de 2 à 15 ou 16 ans. Auparavant, elle a travaillé à la crèche des enfants du personnel, en chirurgie pédiatrique, en unité kangourou qui permet à la mère de ne pas être séparée de son enfant, et aux urgences pédiatriques. "Selon le service ou la structure, ajoute-t-elle, nous intervenons sous la responsabilité d'une infirmière puéricultrice, d'un médecin, d'une sage-femme ou d'un éducateur de jeunes enfants. C'est un vrai travail d'équipe."

Maître-mot : disponibilité

L'auxiliaire de puériculture peut donc exercer à l'hôpital, mais aussi au sein de différentes structures d'accueil : crèches, PMI, foyers pour enfants handicapés… Il réalise des soins et des activités ayant pour finalité l'hygiène, le confort et l'éveil de l'enfant. Son rythme doit s'adapter aux contraintes de chaque entité. En PMI, l'accueil des futures mères et des jeunes mamans avec leur bébé se fait à horaires fixes. Les crèches ouvrent généralement de 7h à 19h. À l'hôpital, l'amplitude est très grande, confirme Marie-Agnès : "On peut embaucher très tôt ou finir tard, travailler de nuit, les week-ends et les jours fériés." Mais la disponibilité ne s'arrête pas là. "Pour exercer ce métier, il faut avoir l'esprit libre et être en forme. Nous sommes parfois confrontées à des situations d'exclusion, des pathologies lourdes ou au décès de l'enfant. Il est indispensable de se ressourcer dans sa vie personnelle et de laisser ses soucis de côté." Le rôle de l'auxiliaire de puériculture prend également en compte la dimension relationnelle avec les parents. "Il faut savoir expliquer, rassurer, conseiller. C'est un métier exigeant, mais très humain !"

Une formation sur dix mois

Le Diplôme d'Etat d'auxiliaire de puériculture, obligatoire, s'obtient après une formation de dix mois alternant théorie et stages. Sylvie Quatrehomme dirige l'IFPM d'Orléans, l'un des trois établissements qui dispensent cette formation en région Centre. "Le programme est novateur, explique-t-elle. Il est bâti sur huit compétences à développer, comme l'accompagnement à l'éveil, les soins, l'appréciation d'un état clinique ou l'hygiène des locaux." La formation est ouverte à tous, à condition d'avoir au moins 17 ans et de réussir le concours d'entrée : une épreuve écrite (culture générale et tests psychotechniques) puis un oral pour ceux qui ont eu la moyenne.
"Nous accueillons 25 personnes chaque année, poursuit la directrice. Cinq places sont également ouvertes à certains professionnels du secteur, comme les aides-soignants, les auxiliaires de vie sociale ou des personnes en VAE. Elles sont dispensées du concours et ne suivent que certains modules." Coût de la formation : entre 5 200 et 6 900 € par an. Mais il peut être pris en charge par le Conseil régional ou l'employeur dans certains cas. Après trois ans d'exercice, l'auxiliaire de puériculture peut passer le concours d'entrée aux IFSI pour devenir infirmier, avec épreuves aménagées. Des passerelles existent également avec les formations d'aide-soignant, aide médico-psychologique ou éducateur de jeunes enfants.


Sigles utilisés :
PMI : Protection Maternelle et Infantile
IFPM : Institut de Formations Paramédicales
VAE : Validation des Acquis de l'Expérience
IFSI : Institut de Formation en Soins Infirmiers

 Le + d'Etoile

- Les préparations aux concours et les formations au diplôme d'Etat

- Les fiches et vidéos Métier

- Présentation du diplôme d'Etat

Liens utiles

Onisep – Auxiliaire de puériculture
Fiche métier Pôle emploi
Auxiliaire de puériculture : qui, comment et pour quoi faire ?"
Le concours d'auxiliaire de puériculture
Vidéo : Marie, auxiliaire de puériculture en crèche

Les établissements de formation en région Centre

Institut Régional de Formation Sanitaire et Social (IRFSS) de Tours et IRFSS de Bourges
Institut de Formation Paramédicale d'Orléans (IFPM)