Propreté : des métiers qualifiés et en demande
 

Propreté : des métiers qualifiés et en demande

par Scripto Sensu pour le GIP Alfa Centre. Le 28/03/14 15:56. Localisation : 37.
|
On est loin aujourd’hui des idées reçues sur les métiers de la propreté. Il s’agit de métiers demandant une formation pointue, délivrée en région Centre par l’INHNI, à l’issue de laquelle les postes ne manquent pas.

« 1 400 apprentis sont formés chaque année en France dans 7 CFA, dont celui de Tours qui conduit au CAP, au Bac Pro et au BTS, précise Pascal Tinelli, développeur de l’alternance à l’INHNI de Tours (l’organisme de formation du secteur Hygiène, Propreté, Environnement). Ces niveaux correspondent aux trois grandes catégories de métiers de la propreté. » Le taux d’embauche y est supérieur à 80 % à l’issue de la formation…

CAP Agent d’entretien polyvalent

L’agent d’entretien polyvalent est à la base de ces métiers. La polyvalence y est capitale, car l’agent doit maîtriser des techniques et procédés très différents en fonction des revêtements (du verre à la pierre marbrière en passant par les plastiques) et de l’environnement (milieu industriel, bureaux, hospitalier, industrie…). « Ces métiers ont beaucoup évolué du point de vue technique avec des machines et des produits nouveaux, mais aussi des exigences en matière de respect de l’environnement ».

Bac Pro Hygiène, Propreté et Stérilisation

« Tout l’aspect technique du CAP se retrouve dans ce Bac Pro avec, en plus, un module plus soutenu sur le secteur hospitalier. Cette formation prépare les futurs chefs d’équipes, c’est-à-dire qu’on y aborde également le management des équipes et la relation clients. C’est sans doute le poste le plus important dans les sociétés de nettoyage, et il y a une forte demande en raison de nombreux départs en retraite. »

BTS Métiers des Services à l’environnement

Ce BTS forme à des postes de responsables de secteur, ceux qui vont prendre en charge la démarche commerciale et le suivi client, la gestion des équipes, dont le recrutement et la formation, les plannings, les investissements en matériel, etc. « La partie commerciale et management est beaucoup plus développée. Mais la partie technique est également plus étendue, puisque ce métier couvre la propreté, l’assainissement et la gestion des déchets. Il y a notamment beaucoup de connaissances à acquérir sur les normes. »

Et encore ne s’agit-il que d’un aperçu, car les possibilités de spécialisation, ainsi que d’évolution de carrière sont nombreuses. Pour plus d’information rendez-vous sur le site de l’INHNI !

 

LIENS UTILES

Le site de l’association Fare, pour le développement économique et social du secteur

Les métiers du secteur en vidéo

Le site de l’INHNI

Portail Orientation pour tous : Dossier sur la propreté


LE PLUS D'ETOILE

 

 

© Kadmy - Fotolia.com