Accompagner les élèves de 2nde en grande difficulté
 

Accompagner les élèves de 2nde en grande difficulté

par Kogito.fr pour le GIP Alfa Centre avec la collaboration du CIO de Montargis-Gien. Le 04/01/11 12:11.
|
Une initiative du CIO de Montargis-Gien
Encadrés par des conseillers d’orientation, 74 élèves de 2nde en difficulté ont bénéficié d’ateliers pour apprendre à travailler et à s’organiser. Cette opération a été menée avec des lycées de Montargis, Gien et Villemandeur.

Interrompre la spirale de l’échec

"Ce travail m’a ouvert les yeux" affirme Mounir. Il est aujourd’hui élève en première STG*, une orientation qui était loin d’être acquise en début d’année dernière. Entre-temps, le jeune homme a bénéficié d’une opération originale de soutien aux élèves en grande difficulté scolaire. Elle a été conçue et mise en œuvre par le CIO* de Montargis-Gien. "Cette action s’inscrit dans le cadre de la lutte contre le décrochage scolaire, fixée comme l’un des objectifs prioritaires du projet du CIO pour l’année 2010-2011, priorité qui est également celle de la Région Centre et du Ministère de l’éducation nationale" précise Corinne Blieck, directrice de la structure. L’opération a été menée avec les professeurs principaux des classes de 2nde générale des lycées Durzy (Villemandeur), Bernard Palissy (Gien) et en Forêts (Montargis). "Nous avons ciblé les élèves qui avaient une moyenne inférieure à 7" ajoute Stéphanie Allès, conseillère d'orientation psychologue.

Intervenir tôt dans l’année

Au total 74 élèves de seconde ont été identifiés. Les premiers ont été accueillis dès le mois de novembre dans les locaux du CIO : "L’idée était de les repérer très tôt dans l’année afin qu’ils ne s’installent pas dans l’échec et ne baissent pas les bras" souligne Stéphanie Allès. Des groupes de 8 sont alors constitués, ils mélangent les établissements : "ce qui était bien c’était d’être en petits groupes : on s’aperçoit que l’on n’est pas tout seul à avoir du mal : ça rebooste un peu" se souvient Mounir. Après une prise de contact autour de jus de fruit et de gâteaux secs "destinée à créer une rupture avec ce qu’ils connaissent au lycée" les groupes vont participer à 4 ateliers différents programmés sur 3 heures.

Apprendre à travailler et à s’organiser

L’atelier "méthode de travail" était tout d’abord destiné à "mettre en évidence les dysfonctionnements éventuels et définir des marges de progrès". L’atelier "organisation" invitait ensuite chaque élève à remplir un emploi du temps avec ses périodes libres et ses périodes occupées afin de repérer les meilleurs moments pour effectuer son travail scolaire : "Je n’avais pas pris conscience de tout cela, assure Mounir. Il fallait que je réagisse, que je travaille plus !" Les élèves ont alors planché sur leur "style cognitif" pour déterminer la méthode d’apprentissage qui leur convient le mieux comme l’explique Corinne Blieck : "Certains utilisent plutôt leur mémoire visuelle (ils retiennent mieux ce qui est écrit), d’autres leur mémoire auditive, d’autres encore leurs facultés kinesthésiques (ils retiennent mieux en faisant des schémas, des croquis et des tableaux)." S’appuyant sur des questionnaires "sur les goûts et les valeurs", le dernier atelier a enfin permis à chacun d’élaborer un projet professionnel et de "comprendre ce qu’il faisait en 2nde".

Un suivi individuel et collectif

A l’issue des ateliers, une conseillère d’orientation psychologue a dressé un bilan personnalisé avec chaque élève puis proposé "un suivi sur l’année" sous forme de rendez-vous collectifs ou individuels. La plupart ont accepté et ce suivi a porté ses fruits. "Nous avons eu de bons retours des élèves, assure Stéphanie Allés. On a constaté que l’orientation avait été vécue positivement car elle avait été travaillée en amont avec les jeunes et leur famille." Sur les 74 garçons et filles qui ont bénéficié de l’opération, 18 sont passés en première, 26 ont choisi une réorientation professionnelle et un peu plus d’un tiers a du opter pour la voie du redoublement : "un taux relativement peu important pour ces élèves en très grande difficulté".

* Sigles utilisés
STG : sciences et technologies de la gestion
CIO : Centre d'Information et d'Orientation
COP : Conseiller d'Orientation Psychologue

Quelques liens pour aller plus loin

CIO de Montargis-Gien
> Consulter la fiche

© Photo : Stephen Coburn - Fotolia.com