Baccalauréat : de l’histoire et des chiffres
 

Baccalauréat : de l’histoire et des chiffres

par Kogito.fr pour le GIP Alfa Centre. Le 03/06/10 10:16.
|
Un examen nécessaire pour accéder à l’enseignement supérieur
Types d’épreuves, options et séries, taux de réussite... Le "bac" n’a cessé d’évoluer depuis sa création. Zoom sur ce diplôme avant le top départ de la session 2010 dans l’académie d’Orléans-Tours comme dans toute la France.

Le grand rendez-vous des élèves de terminale

Prêts pour la session 2010 du baccalauréat ? Cette année, dans l’académie d’Orléans-Tours, vous serez quelque 23000 lycéens de terminale à vous présenter à l’examen. Ici comme partout en France, le bac général rassemble la majorité des candidats (environ 53%), devant le bac technologique puis le bac professionnel. Deux dates clés au calendrier : c’est le coup d’envoi des épreuves le jeudi 17 juin, et la communication des premiers résultats le mardi 6 juillet. Reçu, pas reçu ? L’an passé, l’académie affichait 86% de réussite globale. Ce taux marquait une hausse de 2,3% par rapport à 2008, dûe notamment au pourcentage record d’admission atteint en voie générale (87,8%). Il traduit également des performances assez conformes à l’évolution nationale.

Un diplôme qui s’est largement démocratisé

Saviez-vous que le baccalauréat a plus de 200 ans ? C’est à Napoléon que revient la création de ce diplôme, institué par un décret organique le 17 mars 1808. A l’époque, l’examen repose exclusivement sur des épreuves orales. Au programme : les auteurs grecs et latins, la rhétorique, l’histoire, la géographie et la philosophie. Les tout premiers bacheliers ne sont que 31 ! On est bien loin des chiffres actuels, avec pas moins de 19680 candidats admis en 2009... dans la seule académie d’Orléans-Tours (520124 dans toute la France). Le baccalauréat s’est donc peu à peu démocratisé. Autre indicateur éloquent, la proportion d’une classe d’âge obtenant le diplôme n’a cessé de progresser : d’environ 1% à la fin du XIXe siècle, elle est passée l’année dernière à 65,8%* (autour de 63% dans l’académie).

La porte d’entrée dans l’enseignement supérieur

"Le grade de bachelier confère les mêmes droits, quels que soient la nature, le nombre des séries ou les [options]..." : ce principe égalitaire entre les disciplines remonte à 1902 ; il concerne alors la philosophie et les mathématiques dites élémentaires. Options, spécialités, parcours... Les filières aussi ont bien changé au fil du temps. Le "bac techno", qui implique la poursuite d’études, voit le jour en 1968. Quant au "bac pro", fortement tourné vers la vie active, il existe depuis 1985. Plus récemment, en 1993, le bac général connaît une refonte. On voit ainsi apparaître les trois nouvelles séries encore en vigueur : ES (économique et social), L (littéraire) et S (scientifique). "Double particularité du système éducatif français", tous ces bacs sanctionnent la fin des études secondaires et ouvrent l'accès à l'enseignement supérieur. Le "bac" constitue le premier grade universitaire.

* en France métropolitaine

Sources et citations : Ministère de l’Education nationale - Direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance.

Quelques liens pour aller plus loin

La session 2010 du baccalauréat
Ministère de l’Education nationale - Le baccalauréat (organisation, repères, annales)
Académie d’Orléans-Tours - La session 2010 du baccalauréat général et technologique
Académie d’Orléans-Tours - La session 2010 du baccalauréat professionnel
Etoile - Admission-postbac.fr : vos voeux sur un portail unique
Etoile - Orientation et affectation : le calendrier 2010

Les voies d’études après le lycée
Etoile - Je suis en terminale
Etoile - La nouvelle voie professionnelle
Etoile - Classes préparatoires aux grandes écoles : le guide régional 2010
Etoile - Onisep Postbac : quelle formation choisir après le bac ?
Etoile - Lycéens : des guides et des fiches pour s’orienter

© Photo : pst - Fotolia.com