Emplois d'avenir riment aussi avec formation !
 

Emplois d’avenir riment aussi avec formation !

par Scripto Sensu pour le GIP Alfa Centre. Le 25/10/13 13:25.
|
La formation inhérente aux emplois d’avenir est la vraie plus-value du dispositif. En plus d’un emploi, en CDI ou en CDD jusqu’à 3 ans, le jeune peu qualifié doit suivre des actions de formation. La preuve par l’exemple.

Un plan de formation qui s’adapte


« J’ai arrêté mes études en 3e. Avec l’emploi d’avenir, j’ai un contrat de 35 heures par semaine pendant 3 ans ce qui permet de faire mes preuves et de suivre de véritables formations », raconte Khaled Labed, 21 ans, animateur au sein de l’association Escale dans un quartier difficile d’Orléans. Lors de l’embauche, l’employeur, le salarié et le prescripteur, Mission locale ou Cap emploi négocient un plan de formation prévisionnel comprenant une remise à niveau, une formation au poste ou encore une formation qualifiante. Après trois mois, le plan de formation est revu et adapté à la réalité des besoins.

Mobilisation de toutes les aides


La majorité des formations ne débutent pas immédiatement. « Embauché en décembre 2012, j’ai commencé en septembre 2013 ma formation de BPJEPS - Brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport, ancien brevet d’État d’éducateur sportif, précise Khaled Labed. Pour deux ans, ma semaine type consiste à passer 3 jours en entreprise et deux jours en formation à Orléans ». L’employeur est aidé dans ses démarches par la Mission locale ou Cap emploi, mais aussi par les OPCA (organismes paritaires collecteurs agréés) qui se sont mobilisés et financent de nombreuses formations emplois d’avenir. Par ailleurs, le Conseil régional a mis en place des visas Compétences d’avenir dont le but est d’apporter au bénéficiaire les premiers savoirs et ressources nécessaires pour s’intégrer au mieux dans son nouvel environnement de travail.
S’agissant des formations non prises en charge, une "commission des financeurs de formation des Emplois d'avenir" réunit les différents financeurs mobilisables sur la formation des Emplois d'avenir afin de trouver des solutions.

Montée en qualification du jeune en emploi d’avenir


« Mon objectif avec mon conseiller à la Mission locale est d’obtenir le BPJEPS qui s’ajoutera à une expérience professionnelle de 3 ans, explique l’animateur, qui passe par ailleurs son BAFD pour être directeur d’accueils collectifs pour mineurs. Si j’ai mon diplôme, je devrais avoir des débouchés dans les écoles avec la refonte des rythmes scolaires ». Insérer, former et ouvrir les perspectives, c’est toute l’ambition des emplois d’avenir. Mi-septembre, 2264 emplois d’avenir étaient conclus dans la région Centre, de quoi atteindre l’objectif de 3750 contrats signés fin 2013 !

 

Liens utiles :

Qu’est-ce que les Emplois d’avenir ?

Le site des Emplois d’avenir

La formation dans les Emplois d’avenir

Le visa Compétences d’avenir

Le guide de la formation pour les employeurs d’Emplois d’avenir

 


 

 

 

 

 

© goodluz - Fotolia.com